Les Pierres

les pierres en magie


Voici les «Pouvoirs» que la Tradition attribue aux pierres précieuses et semi-précieuses. Les hommes primitifs voyaient déjà dans certains minéraux des intermédiaires entre la créature et la divinité. Dès la plus haute antiquité les prêtres accordaient à quelques pierres choisies un pouvoir bénéfique ou maléfique, le pouvoir de guérir. Les artisans de la préhistoire qui taillèrent le silex, la calcédoine ou l’agate pour en faire des outils, ne se doutèrent pas que des millénaires plus tard, leurs descendants allaient sacraliser ces pierres polies, les baptiser “pierres de tonnerre” ou “pierres de foudre” comme si, filles de l’éclair, elles étaient tombées du ciel. Pline affirmait que le choc des orages donnait aux nuages la dureté du cristal, et que c’est la foudre en les brisant, qui les dispersait dans la nature en morceaux vitrifiés. Durant des siècles, les pierres taillées furent aussi le symbole de la fertilité et de pouvoir surnaturel. Placées dans les fondations, les murs ou le faîte des maisons, elles les protégeaient de la foudre, du mauvais-oeil, ou des jeteurs de sorts. Pointes de flèches et de javelots, haches, limes et polissoirs servirent aussi de talismans porte bonheur, jusqu’à ce qu’au 18e siècle Nicolas Mahudel mît un point final à ces belles légendes, en démontrant que ces pierres ouvragées étaient tout simplement le produit d’un travail humain. D’antiques traditions vont jusqu’à prétendre que les pierres précieuses sont vivantes et peuvent à leur tour donner la vie, qu’elles naissent de la roche, après avoir mûri en elle, tels des fruits minéraux. Nos ancêtres pensaient que les météorites, ces pierres noires tombées du ciel, étaient habitées par un dieu protecteur et guérisseur. Si la pierre brute fut considérée comme une matière passive, la pierre taillée par Dieu ou par les hommes, indiquait le passage de l’âme obscure à l’illumination de la connaissance divine.

Ainsi le bétyle marque l’endroit où Dieu est lui-même descendu sur terre. Le christianisme naissant conserva ici et là ces superstitions populaires, se contentant de les assimiler, en gravant les pierres sacrées d’une croix symbolique, les marquant ainsi de son sceau. Nos campagnes fourmillent d’exemples: Contre le “Mauvais Œil”, les Savoyards portaient du quartz brut, ou une pyrite appelée aussi “pierre de santé”. “Malfoudre”, Contre les envoûtements, les Berrichons usaient de la pierre de une pierre de volcan taillée et polie. Dans le Dauphiné, c’était la Saint-Vincent, pierre noire en forme d’étoile, la “Pierre de Digne” qui protégeait du “Mauvais Œil” et des maladies. Dans le Langudeoc, c’était l’oursin fossilisé qui éloignait les esprits mauvais. La tradition populaire variait d’une province ou d’un pays à l’autre. On portait les précieuses gemmes sur soi, en sautoir, sous forme de collier, de bracelet, de pendentif ou de bague. Certaines pierres étaient posées sur le corps du malade à l’endroit où il souffrait ou “chargeaient” l’eau en séjournant, de quelques heures à quelques jours, dans la cruche familiale, donnant “l’eau de cristal” ou “l’eau de saphir”. Aux frontières de la médecine, de la religion et de la magie, ces croyances attribuaient des vertus et pouvoirs aux minéraux communs comme aux pierres les plus précieuses.


les pierres

Liste des pierres

agate

Agate

Elle guérit les morsures des vipères et des scorpions, développe la confiance en soi. Elle est réputée attirer les héritages, et permet de retrouver les trésors cachés. A l’homme qui la porte sur son cœur, elle procure la faveur des femmes qu’il convoite. En Afrique noire, pour attirer la pluie, les sorciers utilisent certaines agates appelées dans leur rituel “pierre de pluie”. Lithothérapie : L’agate préserve la voix des maux de gorge, éloigne la peste, fortifie le cœur.

agate-blanche

Agate Blanche

Elle est le talisman des femmes enceintes et des nourrices. Elle se porte au niveau du coeur ou dans la main comme “pierre de caresse”. L’agate offerte à la Saint-Jean préserve la femme à qui on l’offre, de toute infidélité. Elle guérit les plaies envenimées par les piqûres d’insectes ou de serpents. Lithothérapie : L’agate blanche soigne les migraines et les maladies de peau.

Aigue-marine

Aigue-marine

Variété commune du béryl allant du bleu au bleu-vert très pâle. C’est la pierre des navigateurs et des poètes, des mystiques et des thau-maturges. Elle protège et inspire les hommes de lettres, les romanciers et les versificateurs. Elle procure l’éternelle jeunesse de l’esprit et l’immor-talité. La tradition veut que l’aigue-marine provienne du trésor sous-marins amassé par les Sirènes. Ces naïades légendaires en parsèment les rivages où elles attirent les marins. C’est devenu la pierre des navigateurs, qui les protège contre leurs chants. Lithothérapie: L’Aigue marine soigne les varices, améliore la vision, combat les allergies, calme les spasmes.

Ambre gris

Ambre gris

Concrétion de secrétions intestinales de cétacés marins, tels le cachalot, l’ambre gris a un parfum très prononcé semblable à celui du musc. Il est réputé aphrodisiaque. Souvent appelé “pierre d’amour”, on dit qu’en se frottant les seins et le pubis avec de l’ambre gris, une femme sera fécondée dans la nuit. Lithothérapie: Guérit les meaux d’estomac, la stérilité, la vérole, et dénoue “l’aiguillette”.

Ambre jaune

Ambre jaune

Symbole de l’attraction solaire, spirituelle et divine, l’ambre attire et unit. Les ecclésiastiques d’autrefois possédaient souvent un chapelet d’ambre qui, égrené sous leurs doigts en lisant leur bréviaire, exhalait en s’échauffant un parfum discret chassant les démons tentateurs. L’ambre préserve la virilité et délasse les nerfs. En Bretagne, les mères remettaient à leurs filles, le jour de leurs noces, le collier d’ambre sacré hérité de leurs ancêtres, réputé chasser les démons, protéger des sortilèges et de toutes les maladies graves. Pour les musulmans, l’ambre dissout les mauvaises influences astrales, éloigne le mauvais oeil. Les nourrices parisiennes du XIXe siècle mettaient des colliers d’ambres au cou des enfants pour les préserver du croup et des caries dentaires. Vendu chez les bijoutiers ou en pharmacie jusqu’au milieu du XXe siècle, on en ornait le cou des bébés qui le mordillaient pour calmer les gencives irritées et aider à la percée des dents. Réputés protéger des convulsions, des maux de dents et de gorge, voire même du croup, on expliquait que c’était le courant électrique induit par le collier qui éloignait tous ces maux. Lithothérapie: L’ambre stabilise les énergies et favorise l’auto-guérison de toutes les maladies. Il guérit le zona, la malaria, les maladies de la vessie, l’asthme et la bronchite. Il calme les rhumatismes et combat la surdité.

Améthyste

Améthyste

Pierre violette de la famille des quartz.c’est la gemme bénéfique par excellence. Elle éloigne les maladies, attire le bonheur et la richesse. Pierre de la tempérance et de la sincérité, elle préserve de l’ivresse, immunise contre les jeteurs de sort, le poison et guérit de la goutte. Dans la tradition chrétienne, elle symbolise l’humilité et la sagesse. C’est la pierre de l’anneau épiscopal, l’évêque en tant que pasteur des âmes, devant se garder de toute ivresse, fût-elle spirituelle. Portée en sautoir avec des plumes d’hirondelle et du duvet de paon, elle chasse les mauvais esprits, met en fuite les démons et neutralise les sorciers. Placée sous l’oreiller du dormeur, elle procure des rêves bénéfiques, renforce sa mémoire et immunise contre les poisons spirituels et les tentations. On plaçait jadis une améthyste dans l’oreiller des garçons pour éviter qu’ils se masturbent. Portée en bague à l’auriculaire de la main gauche, l’améthyste gravée du symbole lunaire, préserve des envoûtements; gravée d’un soleil et portée à l’annulaire elle symbolise l’initiation. Lithothérapie: Guérite des furoncles. Supprime le stress, calme les migraines, favorise le sommeil. L’améthyste est très efficace dans les états de névrose ou d’angoisse, les crises d’hystérie, les hallucinations.

Aventurine

Aventurine

C’est une gemme rougeâtre qui scintille sous les reflets de la lumère. C’est par excellence la pierre de protection et de chance. Elle écarte tout danger sur le chemin des chercheurs et des coureurs d’aventure. Lithothérapie: Puissant catalyseur d’énergie, l’aventurine soulage par ses vibrations douces. Elle facilite la guérison des affections cardiaques

Béryl

Béryl

Lutte contre le stress, soulage les tensions nerveuses. Gemme transparente de la famille des émeraudes. On réserve généra-lement le nom de béryl aux émeraudes roses (morganite) jaunes ou incolores. Le nom proprement dit d’émeraude étant réservé aux pierres vertes et celui d’aigue-marine aux pierres bleues. Le béryl jaune est un porte bonheur très apprécié par les femmes en manque d’amour ou abandonnées par des maris volages. Lithothérapie: Le béryl sous toutes ses formes guérit l’acné juvénile.

Calcédoine

Calcédoine

Elle est le chef de file de la famille des quartz qui comprend les agates et les onyx. La calcédoine est la pierre des avocats et des orateurs. Démosthène en gardait une dans sa bouche lorsqu’il préparait ses discours. Elle tonifie l’esprit, délie la parole, empêche les blocages ou les trous de mémoire, conjure les maléfices oratoires. Elle fortifie la mémoire, assiste ceux qui passent des examens, aide à gagner les procès. On dit que François Mitterrand aime les calcédoines. Lithothérapie: Calmant puissant pour les affections de la gorge et des cordes vocales.

Chrysocolle

Chrysocolle

La Chrysocolle apporte le calme, l’harmonie et incite à la méditation. Elle apaise les excités, soulage les nerveux, modère les hyperactifs. Lithothérapie: Cette pierre calme les nerveux, régularise le système hormonal, soulage les accouchées et les douleurs menstruelles.

Citrine

Citrine

Pierre de quartz jaune. C’est la pierre des mythomanes et des bluffeurs. La citrine permet de mentir avec aplomb et même de se soumettre impunément au détecteur de mensonge. Lithothérapie: Elle active la transmission nerveuse et dynamise le métabolisme. Facilite le transit intestinal et l’élimination des toxines.

Corail

Corail

Le corail rouge conjugue les forces bénéfiques des trois règnes, miné-ral, végétal et animal. Il concentre en lui toutes les énergies cosmiques, développe le magnétisme personnel de celui qui le porte, préserve du mauvais sort, de l’orage et du poison. S’il se met à pâlir ou à se couvrir de taches, il prévient son possesseur d’une maladie prochaine. Le collier de corail au cou des enfants est réputé favoriser la pousse des dents. Réduit en poudre, il aide à la lactation des femmes enceintes, mélangé au lait des nourrissons, il les protège du rachitisme. Il a le pouvoir d’arrêter les hémorragies en facilitant la coagulation. Le corail rouge offre à son possesseur longue vie et coeur ardent. S’il pâlit, il lui annonce une prochaine maladie, si des taches noires apparaissent c’est signe de mort proche. On le réduit aussi en poudre pour fabriquer des philtres. Les Polynésiens le broient pour composer, avec de la poudre de perles noires, de l’essence de tiaré, de l’huile de tortue et quelques autres ingrédients, une pâte dont ils forment de curieux talismans. Le corail porté en sautoir préserve des jeteurs de sort. Lithothérapie: le corail revitalise l’organisme affaibli, combat l’anémie et régénère le sang. Sous la dénomination de corallium rubrum, le corail rouge est utilisé en homéopathie comme reclacifiant. Il calme également les douleurs des sinusites.

Corindon

Corindon

C’est le plus dur des minéraux après le diamant. Il regroupe entre autres dans sa famille le saphir et le rubis. Il est réputé guérir les maux d’estomac et les ulcères. “faiseuses Broyé en fine poudre et mélangé au venin de vipère, les d’anges” l’appliquaient en cataplasmes sur le ventre des femmes qui désiraient avorter. Et pour atténuer le péché en train de se commettre, on plaçait dans la main de la femme enceinte une croix de la même matière. Le rubis est une variété de corindon rouge, très pur. Lithothérapie: Lavages d’estomac, soins gynécologiques.

Cornaline

Cornaline

Agate calcédoine transparente, ou “pierre de sang”, elle varie du rouge clair au rouge cerise. Souveraine pour donner confiance aux timides, aux lymphatiques, aux nonchalentes et autres débilitées. Elle protège les pucelles du viol (peut-être par analogie avec sainte Agathe), arrête les hémorragies et symbolise la prospérité. Pour les musulmans, la cornaline chasse les mauvaises influences astrales, protège du mauvais oeil. Lithothérapie: Arrête les saignements. Soigne les maladies du foie.Soulage les rhumatismes.

Cristal de roche

Cristal de roche

Appelé tour à tour “pierre de lumière”, “éclat des étoiles”, ou “diamant alchimique” le cristal de roche symbolise la pureté. Avant de devenir instrument divinatoire, la boule de cristal était un talisman recherché, octroyant le pouvoir de clairvoyance et de sagesse. Des morceaux de cristal taillé appelés “pierre de serpent”, ou “mains de gloire” servaient jadis d’instruments aux initiés et aux alchimistes. Le cristal favorise le “voyage astral”. Les palais de cristal des contes de fée abritent les princes et les rois bénis de Dieu. De nos jours, les adeptes du Nouvel Age utili-sent le cristal comme catalyseur d’énergie pour effectuer des régressions dans le temps. Si Pline l’Ancien attribuait sa formation à un refroidissement céleste, on soutenait au Moyen-Age que le cristal de roche était tout simplement de la glace tellement réfrigérée sur les cimes des montagnes, qu’elle ne pouvait plus fondre. Un savant persan, Abou Ali Hassan, affirmait, au 11e siècle, qu’on pouvait obtenir toutes les pierres précieuses à partir du cris-tal de roche, en les composant à la façon d’un élixir! Avant son emploi par les occultistes, les boules de cristal furent employées en Chine et au Japon, comme objets de culte. Un collier de cristal, si on le choisit blanc, donnera non seulement de l’attrait au visage par l’éclat de ses facettes, mais il chassera les douleurs produites par le refroidissement ou le lum-bago. Les Voyants se trouveront bien de porter un tel collier qui fortifiera leur don de voyance. Lithothérapie: Le cristal de roche est la pierre thérapeutique par excellence. Elle libère nos énergies, neutralise les vibrations négatives, purifie notre organisme. On l’utilise volontiers pour faire de l’”eau de cristal”.

Diamant

Diamant

C’est un cristal pur de carbone, incolore, transparent. Très dur mais cassant, il incarne dans la tradition occidentale la souveraineté uni-verselle, la perfection et l’incorruptibilité absolue. Plus dur que toutes les autres pierres, il ne peut être rayé que par lui-même, et disparaît sans laisser de trace quand on le brûle. Pline le considérait comme le talisman uni-versel qui protège de tous les poisons et de toutes les maladies. Il chasse les soucis, la colère, préserve les couples de l’infidélité et donne force, courage et invincibilité aux hommes. Pour les Russes orthodoxes, le diamant favorise la chasteté et empêche la luxure. «Pierre philosophale des alchimistes orientaux, le diamant dans le bouddhisme tantrique est le symbole de l’inaltérable, de l’invin-cible puissance spirituelle.. Le trône de Bouddha, situé au pied de l’arbre de la Bodhi, est un trône de diamant.» (Dictionnaire des Symboles). On gravait jadis le symbole de Mars sur le diamant porté par un chevalier partant pour la Croisade afin de le rendre invisible à l’ennemi. Le diamant, roi des pierres précieuses, est le plus souvent bénéfique, mais il peut être aussi terriblement malfaisant. Pour être bénéfique, le diamant doit être d’une pureté et d’une limpi-dité absolues, incolore ou blanc-bleu. Les diamants jaunes, roses ou noirs sont réputés maléfiques à des titres divers. Une croyance populaire vou-lait que le diamant fût le seul minéral à se reproduire si on l’enterrait durant cent ans au pied d’un chêne. Pour distinguer un vrai diamant d’un faux, on le frotte à l’aide d’un crayon d’aluminium qui laisse une trace sur les fausses gemmes. Lithothérapie: Le diamant dynamise et rajeunit les organismes défi-cients, réjouit les atrabilaires, apporte la joie et la sérénité. Raspoutine prétendait que la poudre de diamant consommée avec du caviar guérissait du cancer.

Émeraude

Émeraude

Gemme rare de la famille des béryls. C’est vers 2000 avant Jésus-Christ que furent découvertes les premières émeraudes près de la Mer Rouge. Elles furent à l’origine de la richesse fabuleuse des Pharaons. Aujourd’hui les plus belles gemmes proviennent de Colombie et leur prix dépasse largement celui du diamant.L’émeraude est une pierre précieuse à double facette, elle peut porter bonheur si elle est offerte sous de bons auspices. Comme l’opale elle est réputée acquérir les qualités mais aussi tous les défauts de celui ou de celle qui la porte, elle exige la fidélité. Si l’on achète une émeraude déjà portée, on risque d’hériter du meilleur mais aussi du pire. Aussi ne doit-on jamais acheter une émeraude sans connaître l’identité et le caractère de son ancien propriétaire. Faste en orient, néfaste en occident, l’émeraude symbolise l’espérance et le renouveau. La tradition la présente comme la “pierre du savoir” la gemme sacrée de l’Hermès trismégiste des alchimistes, porteuse de la connaissance universelle, joyau permettant de percer les ténèbres de l’ignorance. L’émeraude favorise les entreprises amoureuses, éloigne les maléfices, délivre des ennemis visibles et invisibles. C’est une pierre d’épreuves, capricieuse et bizarre, tantôt favorable, tantôt maléfique, bénéfique parfois, surtout aux blonds. Elle protège les marins, les escrocs, les trafiquants. Le christianisme garde envers l’émeraude une attitude ambigüe. Si dans l’Apocalypse, l’Eternel est décrit comme “une vision d’émeraude”, et que le vase sacré du Graal était taillé dans une gigantesque émeraude, qu’elle fut “la Pierre du pape”, le lapidaire chrétien la décrit le plus sou- vent comme néfaste et dangereuse, car Lucifer portait une émeraude au front qu’il perdit dans sa chute. (Wolfram d’Eschenbach affirme pourtant que le Graal fut taillé dans l’émeraude tombée du front de Lucifer). Chez les Romains, l’émeraude, “pierre de Vénus” , suscitait l’amour dans le coeur de la femme à qui on l’offrait. Pour les Hermétistes, l’émeraude reste une pierre aux pouvoirs éten-dus, elle confère à celui qui la porte la clairvoyance et l’immortalité. Placée dans sa bouche, l’émeraude devient prophétique, permet de s’en-tretenir avec les esprits. Portée en bague à l’auriculaire la main gauche, elle protège des esprits mauvais, portée à l’annulaire de la main gauche elle canalise la volonté divine (pour son sacre, Napoléon choisit une belle émeraude parmi les bijoux de la couronne, et la fit monter en bague). Lithothérapie: L’émeraude est réputée revitalisante, bactéricide, anti-cancéreuse. Elle rajeunit les femmes fatiguées, normalise la tension arté-rielle, cicatrise les brûlures. L’eau d’émeraude a des vertus curatives pour le cancer de la peau et les dermatites aiguës.

Grenat

Grenat

On en distingue plusieurs variétés: le grenat noble, ou almandine (variété la plus appréciée en joaillerie: rouge foncé tirant sur le vio-let. Le grenat pyrope (grenat de Bohême) rouge feu tirant parfois sur l’orangé. Le grenat commun ou grenat de chaux de Beudant: brun, vert clair ou rougeâtre. Le grossulaire (de couleurs variables) La spessartite (rouge hyacinthe), la mélanite (noire), l’ourvarovite (vert émeraude). Le grenat stimule l’énergie sexuelle et développe l’imagination créa-trice. Il est réputé protéger contre le malin et les dangers cachés. Il attire l’amour, rend les femmes infidèles mais immunise l’homme contre la tra-hison. Il est la mystérieuse et légendaire escarboucle des chevaliers du Moyen-Age dont on prétendait qu’elle rendait invulnérable. Une lettre du Prince de Ligne affirme que le chevalier de Seingalt (le célèbre Casanova) portait une escarboucle sertie dans la peau de son testicule gauche. L’escarboucle est une variété de grenat qui, selon les circonstances, conserverait sa luminosité dans l’obscurité. Lithothérapie: Le grenat favorise la formation des globules rouges et régularise la circulation sanguine. Il protège de la contagion. L’escarboucle arrête l’insomnie en neutralisant les cauchemars, et la neurasthénie en fortifiant le coeur et le cerveau. En Grèce, elle passe pour protéger les enfants de la noyade.

Jade

Jade

Emblème de perfection, c’est un minéral Yang, chargé d’énergie cosmique, symbolisant la douceur, la pureté et l’immortalité. Le jade est dans la civilisation chinoise, la pierre noble par excellence. Son éclat, sa dureté, ses couleurs, son toucher et sa sonorité en ont fait une pierre magique. Attribut du souverain par sa pureté, (depuis la plus haute antiquité le sceau impérial est taillé dans le jade), il est aussi, selon le Li-ki, le symbole des cinq vertus morales du confucianisme. La Flûte de Jade émet des sons si parfaits que ceux qui l’entendent sont assurés du Paradis. Mêlée à la rosée recueillie dans une coupe de jade, la poudre de jade procure l’immortalité aux taoïstes. Dans les rites funé-raires des empereurs, on utilisait un linceul de jade. En poudre, il servait de scellement pour obturer les ouvertures naturelles du corps du défunt, empêchant sa putréfaction. Des objets de jade placés dans la tombe d’un défunt lui permettront de renaître et d’effectuer une nouvelle vie terrestre sur un plan plus élevé. On retrouve en Amérique Centrale et chez les Dogons d’Afrique, une symbolique très proche. Ainsi, au Mexique, une coutume veut que l’on place une pierre de jade dans la bouche des défunts. Lithothérapie: Considéré comme panacée universelle, le jade régénère toutes les fonctions du corps. Il est très efficace pour soigner le lumbago et les courbatures. Chez les peuplades maoris de Nouvelle-Zélande, il était réputé soulager les maux de reins. D’où probablement le nom de néphrite qu’on lui donne quelquefois.

Jais

Jais

Le jais protège du mauvais œil. En Grande-Bretagne il était réputé éloigner les tempêtes. Jusqu’au milieu du 20e siècle, la bijouterie de deuil utilisait abondamment le jais. Aujourd’hui encore, il est employé conjointement avec l’onyx noir, pour les chevalières. Depuis des siècles, les pèlerins de Saint- Jacques de Compostelle portaient sur eux une figurine de leur saint sculpté dans le jais et possédaient un chapelet aux grains de jais, réputé chasser les démons et anni-hiler les mauvaises influences envoyées par les sorciers. Symbole tutélaire, il protège de tous les maléfices invisibles. Lithothérapie: Le jais rend les règles aux femmes. Jadis les mères s’assuraient de la virginité de leurs filles grâce à cette “pierre de touche” On en cousait parfois dans l’ourlet inférieur des jupes des jeunes filles.

Jaspe

Jaspe

Il apporte aide et protection à qui la porte et réconforte l’esprit. Ses vertus curatives s’exercent en cas de maux de tête, de dents et contre les morsures de serpents. Eloignant l’épilepsie, il arrête l’hémorragie et accélère la circulation sanguine. Dès la plus haute antiquité, il symbolise l’accouchement. On observe en effet que lorsqu’elle se brise, cette pierre donne naissance en son sein, à plusieurs autres pierres. «Le jaspe apposé sur le ventre soulage la femme en gésine» affirmait au XIe s. Marbode évêque de Rouen. Lithothérapie: On l’applique sur le ventre de la parturiente pour cal-mer ses douleurs.

Lapis lazuli

Lapis lazuli

Appelé aussi “pierre d’azur” ou “pierre de l’amitié” il est réputé bénéfique pour les malades et les esseulés. Il attire la sympathie, ranime le courage et l’espoir. Il apaise l’esprit et favorise le sommeil. De même que toutes les autres pierres de couleur bleue, le lapis-lazuli protège contre le mauvais oeil. On n’offre jamais un lapis-lazuli à une fiancée ou une jeune mariée, car son amour resterait platonique. Lithothérapie: Indiqué contre les crampes et les inflammations, le lapis lazuli est soluble dans l’acide chlorhydrique. Combiné avec l’or, il soulage la sclérose en plaques.

Malachite

Malachite

Gemme verte, la malachite est un puissant dépuratif de l’âme et du corps. Elle ôte les soucis, apaise, favorise l’acceptation d’un malheur inévitable par celui qui la porte. La “croix de nais-sance” ornée de malachites protégeait les femmes enceintes et les enfants en bas-âge. Boire de l’eau dans un gobelet de malachite supprime les blocages psychologiques. Lithothérapie: Apposée sur les blessures elle calme les inflammations, soulage les entorses, les rhumatismes, l’arthrite, l’arthrose). L’eau de mala-chite atténue les effets de la maladie de Parkinson.

Nacre

Nacre

Chez les Polynésiens, la nacre est considérée comme le reflet marin de la divinité, le “sourire des dieux”. Pour les Musulmans, la nacre chasse les mauvaises influences astrales, transforme le caractère des aigris et des atrabilaires. On en sème des paillettes dans le lit des malades atteints de maladies de peau. Les boutons de nacre protégeaient la virgi-nité des filles de la concupiscence des garçons. Boire ensemble du vin ou une liqueur dans le même gobelet de nacre est le gage d’un amour éter-nel. La légende veut qu’Iseult ait bu le philtre d’amour qui l’attacha à Tristan dans un gobelet de nacre. Lithothérapie: La nacre est efficace contre les affections de la peau et les maladies vénériennes.

Onyx

Onyx

Variété d’agate, l’onyx bleu- blanc symbolise la fidélité. L’onyx noir porte malheur.Il rend mélancolique, atrabilaire, provoque cauchemars et disputes. Les knèsothérapeutes portent un onyx bleu-blanc en sautoir. Lithothérapie: L’application de l’onyx poli sur peau nue, à l’emplacement des principaux chakras, revitalise un malade.

Opale

Opale

Pierre translucide et laiteuse à reflets irisés, cette gemme témoigne de l’état d’âme ou de santé de celui ou de celle qui la porte. Est-il plein d’énergie et de fougue, elle redouble d’éclat, prend des reflets mordorés, de flamme. Est-il inquiet, malade ou nerveux, l’opale se ternit. Cette pierre ne peut être portée que par des tempéraments forts, dont elle décuple l’énergie vitale. Portée par des personnes faibles, vulnérables, elle devient néfaste, c’est la “pierre de larmes” qui porte la poisse et la scoumoune. On l’offrira en octobre seu-lement à un natif du mois déjà “verni” pour multi-plier sa chance. Elle convient aux natifs du Scorpion dont elle est la pierre-fétiche. L’opale de feu est une variété rare et transparente dont la teinte va du rouge au rouge vineux. L’opale lunaire est selon Michelet, «un arc-en-ciel voilé d’une vapeur de lait.» L’opale noble rend sympathiques et attrayants ceux qui la portent, préserve des infections, des tumeurs malignes et dezs troubles cardiaques. Fragile, l’opale se brise facilement, signe de mal-heur et de deuil. Lithothérapie: Quand on la pose sur un malade elle prend sa maladie, c’est pourquoi il est dangereux d’acquérir une opale sans connaître ses antécédents. Car une opale qui a séjourné au contact d’un grand malade a capté son mal et peut le restituer à son nouveau pro-priétaire.

Perles

Perles

Concrétion brillante, dure et nacrée qui se forme dans certains mol-lusques à partir d’un noyau parasite, la perle est d’origine à la fois animale et minérale. Ambivalente dans son symbolisme,.si elle évoque la pureté, le mystère et la difficulté de la conquête amoureuse, elle ne sied qu’aux femmes mariées, heureuses, bien établies dans la vie. Ainsi n’offre-t-on jamais de perles à une jeune fille, une fiancée ou à une jeune mariée, car cela porterait malheur à celle qui les reçoit. Symbole de lumière, de lune et de féminité, la perle possède des proprié-tés magiques. Elle reflète la santé, l’âme et le tempérament de celle qui la porte. Elle représente à la fois un danger secret, un défi mystérieux et per-sonnifie la séduction. Si elle se ternit, c’est signe de mauvaise santé. La perle noire renforce la sensualité de la femme, attire les hommes. Mais si elle pâlit, c’est signe de malheur. Les perles non portées perdent parfois de leur éclat. On porte de préférence les perles au contact de la peau, mais il est des femmes sur lesquelles les perles s’épanouissent, d’autres sur les-quelles elles meurent. Dans l’ancienne Chine, la perle était détentrice du principe Yin et assurait au trépassé une réincarnation favorable. La tradi-tion populaire dit: Perle perdue = rupture. Collier de perle brisé = amour blessé. On raconte même que, fidèles à leur maîtresse, des perles ont perdu tout éclat après sa mort. Lithothérapie: Les perles sont efficaces contre le stress, la langueur, les dépressions nerveuses.

Quartz

Quartz

Chef de file d’une riche famille de gemmes semi-précieuses qui comprend le cristal de roche, la citrine, l’améthyste, l’hématoïde, l’oeil-de-chat, l’aventurine, etc. il se nomme cristal lorsqu’il est pur. Il symbolise l’élément céleste dans les initiations. Divers peuples primitifs considèrent le quartz comme un fragment du trône céleste détaché du ciel. Instrument de clairvoyance des chamans, il focalise et concentre l’énergie divine. Le quartz rose procure la fortune et protège des faux amis. Les statuettes ou figurines tibétaines de quartz rose à l’effigie de Bouddha, sculptées par le célèbre maître Khri-Songh-Pshan ont la réputation d’être de puissants talismans “chargés” et d’apporter à leur heureux propriétaire fortune, chance et célébrité. On en connaît encore une demi douzaine de par le monde qui valent très cher. L’un des plus célèbres Bouddhas du maître tibétain fut offert à Adolf Hitler par l’am-bassadeur de l’Empereur Hiro-Hito en 1932. Selon Eva Braun qui confia cette anecdote au Docteur Gantz, ce talisman disparut mystérieusement de Berchtesgaden au début de l’automne 1942. Lithothérapie: les quartz sont réputés guérir presque toutes les maladies nerveuses, et en particulier certaines surdités. L’oeil-de-chat, quartz comportant des fibres d’amiante préserve des incendies et guérit les brûlures. Le quartz hématoïde provoque le coup de foudre et l’amour-passion. L’hyacinte de Compostelle éloigne les embolies et les infarctus.

Rubis

Rubis

Le rubis véritable, ou rubis oriental, est un corindon rouge, plus rare que le diamant. C’est la plus précieuse de toutes les gemmes. Les plus beaux rubis viennent de Birmanie. Le “sang de pigeon”, d’un beau rouge carmin, peut atteindre un prix considérable. Excellent pour les intellectuels et les cardiaques, le rubis contribue à cicatriser les plaies. C’est la pierre royale qui convient aux ambitieux. Sa couleur varie du rouge clair, presque rose au rouge violacé (sang-de-pigeon). Il symbolise le bonheur et le feu. Il apporte joie et prospérité. Il procure énergie et santé. Il préserve du poison, préside aux réconcilia-tions, détourne des mauvaises pensées. Pierre divinatoire par excellence, il annonce un malheur en changeant de couleur, se ternit en cas de maladie grave, ce qui fit sa réputation de pierre maléfique.La possession d’un rubis est une promesse de vie heureuse et de bonheur. S’il a souvent mauvaise réputation parmi les femmes galantes, les actrices célèbres, c’est qu’il fut parmi les pierres préférées de Marie-Antoinette et de la tzarine Alexandra Fedorovna. La tradition attribue au rubis le pouvoir de bannir la tristesse, d’éloigner la peste et de détourner l’esprit de toute mauvaise pensée. Offrir un rubis à une femme c’était se garantir contre son infidélité. On prétend que les rubis empêchent la trahison mais qu’ils se vengent des infidèles. Lithothérapie: Le rubis renforce le coeur, active la circulation san-guine, épure le sang. Il protège des contagions. Pour être efficace il faut déposer un rubis sur le chakra-racine et un autre sur le chakra sacré.

Saphir

Saphir

Les plus estimés proviennent de Birmanie (bleu franc, parfois très foncé) et de Ceylan (bleu pâle, transparent).De couleur bleu turquoi-se, vert ou vert-jaune, il est considéré par les occultistes comme la pierre céleste, la pierre d’espérance. C’est pour les orientaux le plus puissant des talismans. Résistant aux chocs, il reste inaltérable aux acides et infusible à la cha-leur. Pierre de la justice divine, le saphir prévient la pauvreté, protège de la colère des grands, de la trahison et des mauvais jugements. (Conrad de Haimbourg) Il rend riche, aimable, pacifique et pieux. Il protège contre les piqûres de scorpion, les morsures de serpents, la peste, la pauvreté et les trahisons. Il donne la force physique en développant les muscles. C’est avec l’améthyste, la pierre qui orne l’anneau épiscopal. Lithothérapie: Le saphir posé sur le chakra frontal et sur les yeux gué-rit les affections oculaires. Il guérit l’asthme, le bégaiement et les tumeurs.

Sardoine

Sardoine

Variété brune de calcédoine, c’est la pierre idéale pour sculpter les camées. “Pierre des médecins”, elle est le symbole du thaumaturge. Beaucoup de guérisseurs portent une sardoine en sautoir ou sur leur chevalière. Lithothérapie: Magnétisée par un bon praticien, elle est réputée guérir toutes les maladies.

Serpentine

Serpentine

Elle protège des morsures des reptiles venimeux, des calomnies et des perfidies. Lithothérapie: Plongée dans du lait chaud on prétend que la serpentine est un puissant vulnéraire contre tous les empoisonnements et particulièrement la morsure des serpents.

Topaze

Topaze

Gemme dure, de couleur généralement jaune, mordorée, (mais on trouve aussi des topazes roses, bleues ou incolores comme la topaze goutte d’eau) elle raie l’émeraude, le béryl, le grenat et le quartz. La topaze brûlée est une pierre jaune à laquelle on a donné une teinte rousse par un chauffage modéré. Autrefois appelée “pierre de joie” son rayonnement dissout les idées noires et combat les états dépressifs. Les Indiens de l’Arizona l’appelaient aussi.”pierre du bonheur” car elle rendait les femmes amoureuses et fécondes. La topaze bleue favorise l’inspiration des musiciens et des poètes. La topaze dorée est la pierre de chance des danseuses classiques. Lithothérapie: La topaze dorée empêche les fractures, les foulures et les déplacements de vertèbres. La topaze bleue est réputée guérir les varices et les oreillons.

Tourmaline

Tourmaline

Depuis la nuit des temps, cette pierre qui présente une grande variété de formes et de couleurs est appelée “la pierre des marchands” ou “pierre des voleurs”. Elle est réputée donner la bosse du commerce. Elle protège les commerçants contre les mauvaises affaires et les inspire dans leur négoce. Elle aiguise le flair et développe le sens des affaires. Lithothérapie: La tourmaline a la réputation de protéger de la grippe, de l’épilepsie, des ulcères et de la tuberculose. Les bâtonnets de tourmaline noire placés aux chakras de notre corps sont de puissants catalyseurs d’énergie.

Turquoise

Turquoise

Chez les Amérindiens c’est la pierre sacrée liée au culte du soleil et du feu. Pour les Aztèques, Hiuhtecuhtli, le maître de la turquoise, est le dieu du feu. Huitzilopochtli, dieu aztèque de la guerre, divinité solaire, est le prince de turquoise. Elle apporte la générosité, stimule l’ardeur sexuelle, procure la chance et la prospérité. Elle protège le cavalier des chutes de cheval et le marin de la noyade. Lithothérapie: Soigne les maladies de la gorge, des poumons et des voies respiratoires. Pour être efficace, il faut monter la pierre dans le chaton de manière à ce qu’elle reste toujours en contact avec la peau.

Variolite

Variolite

Appelée aussi “pierre de venin” ou “pierre de la picote”, elle protège les gens de la montagne de la foudre et de la “picote” (variole). Les bergers l’utilisent pour aussi pour soigner certaines affections des veaux et des moutons. Lithothérapie: Dans les bergeries de la grande transhumance, on conservait toujours à portée de main une de ces pierres polies, censée protéger hommes et animaux contre les esprits errants de la montagne, les attaques des loups et toutes sortes de malheurs domestiques. Dans les villages, les femmes en mal d’enfant recherchaient parmi les galets des torrents et des rivières les “variolites” en forme de phallus dont elles se caressaient le ventre en espérant tomber enceintes.

Zircon

Zircon

Il est le plus apprécié quand il est incolore, car il imite alors très bien le diamant mais coûte beaucoup moins cher. Les plus beaux zircons proviennent de Ceylan ou de Thaïlande. Comme le diamant et l’émerau-de, le zircon ne peut être reproduit par synthèse. Il ne faut jamais offrir un zircon à une danseuse ou une comédienne, car il porte malheur à la scène. Lithothérapie: Les vertus du zircon sont avant tout prophylactiques.


Retour à la magie